Chargement Évènements

‘Eiterquellen’ est un projet sur des snacks proposant la «Wurstel» (saucisse viennoise) et différentes cultures de fast-food à Vienne. La plupart du temps, ces snacks sont des îlots d’approvisionnements dans un environnement ancien, avec une pincée d’héritage culturel. Ces îlots sont isolés tout à la fois du fait de leur apparence, mais également dans leurs résistances aux chaînes mondiales de la restauration rapide. Plus leur architecture semble «impropre» et moderne, plus les coulisses du patrimoine sont visibles. Ils ont été introduits pendant la période «K.u.K» de la monarchie austro-hongroise vers 1870, pour fournir un revenu sûr aux anciens combattants blessés.
«K.u.K» est l’acronyme de l’expression «kaiserlich und königlich» impérial et royal en Allemand.
Depuis lors, ils sont devenus une part essentielle de la culture urbaine non seulement en fournissant des collations, mais aussi en étant un lieu de rencontre de la classe ouvrière viennoise tout comme de la haute société.
La langue viennoise suburbaine est assez crue et est précisément consacrée dans ces lieux, c’est l’une des principales raisons pour laquelle j’ai choisi le titre ‘Eiterquellen’ (sources de pus) pour ce projet. Bien sûr, ces anciens snacks viennois ont dû évoluer pour rattraper les chaines internationales de fast-food. Leur apparence a évolué avec une architecture contemporaine qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle des «diners» des années 60 aux Etats-Unis.
Cependant, la nourriture reste la même depuis presque 150 ans.

Stefan Fuertbauer
Né en 1976 en Haute-Autriche, il vit à Vienne depuis 15 ans. La photographie lui a été transmise par son père, pendant son enfance. Après une longue pause Stefan Fuertbauer a retrouvé le chemin vers la photographie à travers la révolution numérique, même si, étrangement, il préfère travailler en analogique. Stefan Fuertbauer travaille de manière conceptuelle. Tous ces projets traitent de l’humain, directement ou indirectement.